Ocean Action Hub

English version below

le 3 mai 2017 - Large de 587 000 km2, Madagascar est la cinquième plus grande île au monde. Le canal du Mozambique la sépare d’environ 400km des côtes Est de l’Afrique dont elle fait partie. La couleur rouge ocre de ses collines lui confère le surnom d’île rouge.

Madagascar s’est engagé dans le processus de l’Agenda 2030 pour le développement durable qui est le référentiel de développement mondial pour les quinze prochaines années afin d’en finir avec l’extrême pauvreté, lutter contre l’injustice et les inégalités, et faire face au changement climatique.

Avec un espace maritime d’une étendue de deux fois sa superficie terrestre, l’ODD #14 est d’une importance cruciale pour le développement de Madagascar. Au plus haut niveau des autorités du pays, l’appropriation du processus est de mise pour la réalisation de cet objectif et de ses interactions avec les 16 autres objectifs de développement durable.

A ce titre, Madagascar s’est déjà engagé pour l’exploitation et la gestion durable des océans à travers la ratification de textes et des déclarations lors de rencontres internationales ; la Convention de Nairobi, La Promesse de Sydney, ou encore la COP21 pour ne citer que celles là.

Alors que Madagascar est en phase de finaliser à ce jour son processus de priorisation des ODD, le Rapport sur les Valeurs Economiques de l’Océan Indien Occidental et la Vision de Madagascar sur la Gouvernance de l’Océan ont permis de révéler les 4 axes majeurs illustrant le positionnement du pays vis à vis de l’ODD #14. Il peuvent être traduits comme suit :

  • Une bonne gouvernance de l’espace maritime ;
  • Un Etat souverain dans ses espaces maritimes ;
  • Un espace maritime et des ressources marines sécurisées ;
  • Une économie maritime nationale puissante : économie bleue.

La prochaine étape pour Madagascar est de coupler ses engagements internationaux à l’ambition du pays de mettre en place un cadre de référence stratégique de toutes les interventions contribuant aux cibles de l’ODD #14, mais aussi de finaliser de manière inclusive les engagements qui seront pris par le pays. Une task force a été ainsi mise en place afin de coordonner et structurer les contributions de chaque acteur national à ce cadre de référence stratégique, mais également de mettre en place une bonne structure de gouvernance relative à la mise en œuvre de l’ODD 14, tout en pilotant la participation active de Madagascar à la Conférence Mondiale de l’ONU sur les Océans en juin 2017.

Cette task force est composée de départements publics de Madagascar, du réseau MIHARI et de WWF.

Le processus devant conduire à ces résultats est basé sur une approche intégrée incluant les communautés locales, les acteurs directs et le gouvernement de Madagascar. Une série de trois consultations nationales auront lieux au mois de Mai, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement, afin de jeter les premières pierres de ce cadre stratégique et dégager les engagements pris par Madagascar. 

--------------------------

English: 

Madagascar, the “Red Island” of the Indian Ocean

3 May 2017 - At 587,000 km2, Madagascar is the world’s fifth-largest island. Separated from the East African coast by the 400 km-wide Mozambique Channel, its red ochre hills give it the nickname “Red Island”.

Madagascar is committed to Agenda 2030 for Sustainable Development, the global development benchmark for the next fifteen years, focused on ending extreme poverty, fighting inequality and injustice, and combatting climate change.

With a maritime area ​​twice its land area, Sustainable Development Goal (SGD) 14 is crucially important for Madagascar’s development. At the highest level of the national authorities, ownership of the process is key to achieving Goal 14 and its interactions with the other 16 SDGs.

To this end, Madagascar has already made commitments on the sustainable use and management of the oceans, through the ratification of international texts and declarations, including The Nairobi Convention, the Sydney Promise and COP21, among others.

While work on prioritizing SDG targets in Madagascar is progressing, the ‘Report on the Western Indian Ocean’s Economic Values’ and ‘Madagascar’s Ocean Governance Vision’ have identified the four major axes indicating the country's position toward SDG 14:

  1. Good governance of maritime areas;
  2. A sovereign State in its maritime areas;
  3. Maritime areas and resources secured;
  4. A powerful national maritime economy: the Blue Economy.

Madagascar’s next step is to link its international commitments to the country’s ambition to set up a strategic reference framework for all interventions contributing to the SDG 14 targets, as well as to finalize the commitments to be taken by the country.

A taskforce has been created to coordinate the contributions of each national stakeholder to this strategic reference framework, as well as to set up a good governance structure for SDG 14 implementation, while leading Madagascar’s active participation in the Ocean Conference, to be held in June 2017. This task force is composed of Madagascan public departments, the Madagascar Locally Managed Marine Area Network (MIHARI) and the World Wide Fund for Nature (WWF).

The process leading to these results is based on an integrated approach involving local communities, direct actors and the Government of Madagascar. A series of three national consultations will be held in May 2017, with the support of the United Nations Development Programme (UNDP), in order to lay the foundation for this strategic framework and to identify the voluntary commitments to be made by Madagascar.

0
No votes yet
Publication date: 
03/05/2017
Publication Organisation: 
United Nations Development Programme
Publication Author: 
Ramatoulaye Moussa Mazou
Country/ies: 
Madagascar
Approved
socrates